365, Une Photo par Jour - ambredelalpe

Champillon

Aujourd’hui (07/06), c’est l’anniversaire de quelqu’un à qui je n’ai pas fait de cadeau. Et l’on ne peut même pas dire que j’en sois un (!) Alors au moins, j’aimerais lui donner une photo, et la pensée qui l’accompagne. Certes, les puristes clameront que ce n’est pas une pensée : surement une simple tige de plantain. (Et le plantain, c’est la vie, comme les plants de thym ou les plans à Tain (♪tin-tin-tin ♫) (et non pas Milou, parce que sinon, … (pardon…) comprenne qui suivra.)) Elle est plantée là, au milieu des graminées -auxquelles je ne suis heureusement plus allergique, toute prête à s’envoler, une flèche vers le haut, un champignon qui croît. Qui croire, qu’y voir ? Après le camelhomme-jenesaisplustropquoi, c’est le champillon qui roule sa bosse.

Ca pourrait juste être un joli papillon sans nœud pour orner l’occasion, un clin d’œil chaleureux à l’effet papillon.
Notons que les dernières avancées du champillon lui permettent désormais de se propager par un nouveau principe innovant de mycélium volatile : les antennes captent les terrains propices et le tour est joué (car même sur Terre, chacun sait que l’essentiel est invisible pour les yeux). Ce qui pousse ensuite est en revanche relativement incontrôlable. Mais n’est-ce pas le principe de voler de ses propres ailes ? (Contrairement au Chamelhomme ; le Champillon n’a donc pas besoin de réserves mais déborde quand même de ressources, sa légèreté lui permet non de s’emporter mais de se laisser porter au gré des vents.) Parfois il se pose et s’expose, tentant de ne trop s’imposer.

Un texte un peu dur à suivre, mais avec un peu de chance, quelqu’un s’y retrouvera (?).

Photo du 07/06 : Challenge une photo par jour, photo 158/365.

Copyright : Ambre de l’AlPe