365, Une Photo par Jour - ambredelalpe

Les Colocs : le Fils des Gardiens

Aujourd'hui, je suis malade. Encore. Il y a des périodes comme ça, qu'on aimerait bien sauter, dans la vie ; mais on ne peut les éviter. Elles sont là, logiques, immuables, inévitables ; comme une flaque au milieu du chemin, il faut les traverser ; même si ça mouille, que c'est boueux, qu'on patauge, que ça donne le vertige, qu'on rame. On peut essayer de passer à côté, mais il y a tout un tas de bordel tout aussi complexe, en général. Ou alors c'est juste retarder l'échéance.
J'ai regretté l’image expérimentale si simple d'hier (que je publierai, euh, demain normalement), qui ne m'aurait pas demandé trop d'efforts aujourd'hui. Et puis j'ai repéré les p'tits nouveaux, que je n'avais qu'entendu jusqu'à maintenant. Ils m'ont redonné un peu d'énergie. Assez pour monter sur le toit et se mettre à leur hauteur.

Lui, c'est un des fils des gardiens. Gardiens qui n'avaient jamais été aussi furtifs que depuis qu'ils ont eu des enfants à protéger. Ils faisaient leurs allers et venues, discrètement, se relayant inlassablement dans le tissage de lierre le long d'un tronc en face de la fenêtre. Ils ont commencé à avoir leurs petits rituels : quelques alertes vives en bas quand quelqu'un les dérangeait sur le passage, puis plus haut un arrêt sur la branche dégagée du châtaigner... disons le châtaigner 1. Puis un saut sur l'arbre à droite du nid, le temps de faire un tour d'horizon. Un petit cri, une dernière escale sur une branchette partiellement dissimulée derrière les grandes feuilles du châtaigner 2. Avant de rejoindre l'indécouvrable domicile.

Ce soir, les parents sont absents. C'est leur premier vol. Ils sont imprudemment bruyants. Encore mal assurés, ils restent à la même hauteur, passant d'un arbre à l'autre.
(Geai juvénile :) )

Photo du 22/05 : Challenge une photo par jour, photo 142/365.

Copyright : Ambre de l'AlPe

142